accueil > ballet preljocaj > créations
Page précédente|Page suivante

© JC Carbonne
media/ballet_preljocaj/creation_pny.jpg

VOIR LE TEASER VIDÉO

VOIR LE CALENDRIER DE TOURNÉES




Première le 01 juillet 2015 au Pavillon Noir, Aix-en-Provence

Ce programme réunit deux pièces créées par le New York City Ballet à 16 ans d'intervalle. Pourtant Angelin Preljocaj y appose le même esprit « américain » : une élégance extrême, puisée dans le passé néoclassique du ballet et dans la comédie musicale ; une idée des États Unis et de leur histoire, qu'il soit question d'immigration, ou des Sorcières de Salem.

Spectral Evidence, créé en 2013, met en scène le procès de quatre femmes vêtues de blanc, mais aux robes maculées de rouge. Les quatre hommes, stricts, en noir, dansent sèchement, tandis qu'elles, échevelées, sensuelles, semblent invoquer des forces absentes. Les lignes géométriques des éléments de décor, la musique percussive ou désarticulée de John Cage, installent un univers froid et effrayant. Jusqu'à ce qu'une mélodie advienne, et qu'une émotion surgisse entre un homme et une femme. Une rencontre qui n'interdira ni le feu du bûcher, ni le rêve d'une résurrection...


La musique de La Stravaganza fait alterner Vivaldi, comme le souvenir encore prégnant d'un monde inoublié, et des pièces musicales contemporaines, qui viennent les interrompre, projetant les corps dans la modernité. Des groupes confrontent leur extravagance, leurs cultures, et peu à peu entrent dans les pas de l'autre. Les époques, baroques et antiques, d'hier et d'aujourd'hui, se confrontent, s'approchent, se mixent, s'assimilent, sans renoncer au souvenir de leur monde. Les couples venus de tous les temps de l'immigration américaine se forment, et défont les logiques de groupe, pour les emmener vers un ailleurs. La danse, virtuose, est somptueuse, et La Stravaganza est entrée au répertoire de nombreux ballets européens.


Agnès Freschel


SPECTRAL EVIDENCE
CRÉATION 2013

Pièce pour 8 danseurs


Chorégraphie
Angelin Preljocaj


Musique
John Cage


Costumes
Olivier Theyskens


Lumières
Mark Stanley


Pièce remontée par Dany Lévêque



LA STRAVAGANZA
CRÉATION 1997

Pièce pour 12 danseurs

Chorégraphie 
Angelin Preljocaj


Musiques
Antonio Vivaldi
(Concerto n°8, RV249, extraits de Dixit Dominus, Laudate Pueri Dominum), Evelyn Ficarra (Source of Uncertainty), Robert Normandeau (Eclats de voix), Åke Parmerud (Les objets obscurs)

Scénographie
Maya Schweizer


Costumes
Hervé Pierre


Lumières
Marc Stanley


Pièce remontée par Noémie Perlov


Imprimer