accueil > pavillon noir > un lieu
Page précédente|Page suivante

Photogramme (Pavillon Noir) @ Pierre Coulibeuf
media/pavillon_noir/Titre04.jpg

Pierre Coulibeuf adapte des univers artistiques contemporains. Dans un rapport transversal entre cinéma (fiction, documentaire, expérimental...) et disciplines artistiques (arts plastiques, chorégraphie, littérature, architecture...), ses films inventent un langage en marge, critiquent les formes établies et questionnent les modes de représentation.


Cette fiction met en scène sept danseurs du Ballet Preljocaj et s'appuie sur une chorégraphie spécialement créée pour le film. Elle traverse tous les espaces du Pavillon Noir, intérieurs et extérieurs, et dans son mouvement même joue avec l’environnement urbain.


A la manière constructiviste inspirée par la forme du bâtiment, le film fait apparaître l’ensemble des relations entre la chorégraphie, l’architecture, l’espace urbain et le paysage. L'axe artistique majeur réside dans le jeu des oppositions structurelles : transparence / opacité, intérieur / extérieur...



Le tournage s'est déroulé du 28 août au 01 septembre 2006.




SYNOPSIS 


Fiction parodique basée sur des actions chorégraphiques d’Angelin Preljocaj. Les sept personnages qui évoluent dans le bâtiment Pavillon Noir de Rudy Ricciotti dynamitent sans vergogne les codes de la chorégraphie et du cinéma : contamination, débordement, distance, - la fiction met la réalité à l’épreuve.


Le film PAVILLON NOIR s’inscrit dans un projet de transversalité qui met en relation l’architecture, la chorégraphie et le cinéma.

Il vise à produire un espace autre, un espace “à la frontière”des disciplines et des genres de l’image en mouvement, là même où les individus et les choses se transforment, changent de statut, d’identité.

Comme un double ou une image en miroir de la réalité. L’indétermination en devient la caractéristique première. Cette autre réalité, c’est celle que rendent visible par instants les forces obscures qui habitent l’individu : le monde pulsionnel provoque de brusques dérèglements de la réalité, de multiples incidents, de soudaines ruptures de la continuité narrative.

La réalité du film est à la fois étrange et familière. Les personnages, comme de petits démons, parodient avec entrain les stéréotypes fictionnels du cinéma ou du film TV (sitcom, etc.).




PIERRE COULIBEUF 


Cinéaste et plasticien, vit à Paris


La création contemporaine est le matériau de son travail artistique.


Dans un rapport transversal avec les genres du cinéma (fiction, expérimental...), ainsi qu’avec les modes de présentation de l’image en mouvement (projection 35mm, installation, vidéo, photographie), ses oeuvres inventent un lieu et un langage à la frontière des disciplines, opèrent la critique des formes établies, questionnent les modes de représentation de la réalité.


Depuis 1987, il a réalisé des courts et longs métrages d’après notamment les univers de Pierre Klossowski, Michelangelo Pistoletto, Marina Abramovic, Michel Butor, Jean-Marc Bustamante, Jan Fabre, Meg Stuart.
Ses films sont sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux de cinéma.

Pierre Coulibeuf présente également ses oeuvres sous forme d’installations (films et photos) dans le réseau de l’art contemporain.




FICHE TECHNIQUE ET ARTISTIQUE 


Interprètes

Craig Dawson, Sergio Diaz, Céline Galli, Thomas Michaux, Lorena O’Neill, Zaratiana Randrianantenaina, Nagisa Shirai et la participation d’Angelin Preljocaj 


Directeur de la photographie

Marie Spencer 


Ingénieur du son

Jérôme Ayasse 


Chef monteur

Thierry Rouden 


Musique

Sam Rivers, Noël Akchoté, Tony Hymas, Paul Rogers, Jacques Thollot : “Configuration” (Nato)


Producteur

Chantal Delanoë 


Production

Regards Productions (France), Fine Arts Unternehmen (Suisse), avec la participation de Cityzen Télévision, Images Plus, Centre National de la Cinématographie, Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la Culture et de la Communication (Direction de l’Architecture et du Patrimoine), Centre Pompidou, Procirep - Société des Producteurs, Angoa, Communauté du Pays d’Aix, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Programme MEDIA de l’Union européenne


Soutien

Ballet Preljocaj 


Genre 

Fiction expérimentale 


Format

35 mm couleur (cadre : 1,37) 


Son

Dolby SR 


Négatif original

Kodak 35 mm 


Caméra

MOVIECAM 35 Superamerica 


Objectifs

Série Zeiss G.O. 


Langue originale

Français 


Durée

24 minutes 


Année

2006


Imprimer