accueil > pavillon noir > spectacles
Page précédente|Page suivante

© S20
media/pavillon_noir/18_19_titre_Hiroaki_Umeda1.jpg


Le prodige japonais au succès planétaire donne corps à la danse invisible des molécules : quand arts et sciences avancent en bonne intelligence…



Dans Accumulated Layout, Hiroaki Umeda délaisse pour une fois la vidéo et travaille exclusivement avec la lumière, sculptant l’espace et jouant avec la perception du spectateur. « Mon souhait est de transmettre des sensations au public, plus que des messages. Donc, il n’y a pas de thème conceptuel dans mes spectacles que je vide de tout ce qui fait sens. La lumière n’existe pas pour montrer la danse mais pour créer un espace. Avec ses variations, elle devient dynamique... Je veux la travailler comme je travaille le son et l’image, en créant des changements d’état... » témoigne Hiroaki Umeda. Cette attirance profonde pour le changement, le glissement et parfois la rupture, devient particulièrement palpable dans cette pièce. Travaillé comme une série d’instantanés photographiques, Accumulated Layout marque une évolution nette dans le travail d’Umeda et montre son désir de garder un pied dans le monde du visuel et de la perception.

Biologie, technologie et créativité humaine sont les alliés d’Hiroaki Umeda, dans sa toute nouvelle création MEDIAN, portée par une ambition singulière : faire danser la chair telle une matière en mouvement, en fusion avec d’autres matières. Le geste chorégraphique y est d’autant plus visible que le spectacle entier - danse, vidéo et son - se crée à partir de structures microscopiques, non concevables pour le cerveau humain. Il y a là un paradoxe apparent, sauf pour quelqu’un comme Hiroaki Umeda, qui aspire à une fusion techno-spirituelle du corps avec son environnement. L’image et le son surgissent ici grâce à un processus informatique, basé sur des données recueillies à partir de structures moléculaires et de leur énergie cinétique. C’est pourquoi il s’entoure de quatre artistes visuels et de deux scientifiques, dans l’objectif d’une fusion organique des sphères, au plus près de l’échelle des atomes et des quarks. C’est ainsi que la danse peut faire le premier pas vers la dissolution du corps dans l’espace !


Depuis le succès mondial de While going to a condition, Hiroaki Umeda renouvelle le regard sur l’acte de danser en scène. Dans ce premier solo, créé en 2002, il contrôlait lui-même, depuis le plateau, les lumières et le son grâce à son smartphone. C’est dire sa capacité à faire danser les idées. Depuis, le japonais aux racines hip-hop n’a cessé de mêler sa danse à la création graphique, visuelle et interactive, dans une quinzaine de créations, allant du solo à la commande par le Ballet de l’Opéra de Göteborg en Suède.


ACCUMULATED LAYOUT
Création 2007 Solo Chorégraphie et interprétation Hiroaki Umeda Son et lumières S20 Production Chaillot, Théâtre national de la Danse, S20, Soutien La Chaufferie Durée 20 min

MEDIAN
Création 2018 Solo Chorégraphie et interprétation Hiroaki Umeda Direction de l'image, création sonore et lumières S20 Production S20 Lumières Patrick Riou Production déléguée [H]ikari Production Création réalisée dans le cadre de CHRONIQUES - plateforme de production et de diffusion de la Région PACA - Coordination SECONDE NATURE et ZINC Durée 30 min


DANS LE CADRE DE LA BIENNALE CHRONIQUES
Performance Shrink - Lawrence Malstaf
Samedi 10 novembre 2018 à 18h30 et 20h30 - Parvis Cité du Livre

Glissés entre deux pellicules de plastique desquelles l'air est progressivement retiré, les performeurs de Lawrence Malstaf offrent une chorégraphie dans un état proche de l'apesanteur.



Imprimer




THÉÂTRE
PAVILLON NOIR

VENDREDI
09 NOVEMBRE 2018

20H

SAMEDI
10 NOVEMBRE 2018

19H

DURÉE 50 MIN

CAT. B : DE 8 € À 20 €



EN CORÉALISATION AVEC
CHRONIQUES- BIENNALE DES IMAGINAIRES NUMÉRIQUES




ACCESSIBILITÉ