accueil > pavillon noir > spectacles
Page précédente|Page suivante

© Olivier Houeix
media/pavillon_noir/18_19_titre_thierry_malandain1.jpg


Sur fond de récit biblique, un ballet audacieux et contemporain, d’une grande beauté formelle et symbolique.


Thierry Malandain, le plus contemporain des chorégraphes néoclassiques et le plus surprenant des mélomanes, fait des choix de plus en plus audacieux. Le déluge, Noé, l’humanité en état de choc et l’espoir d’un nouveau départ : tels sont les motifs principaux d’un ballet plus symbolique que narratif, où le style si expressif et poignant de Thierry Malandain incarne la volonté et la force nécessaire pour « liquider le passé et repartir de zéro, en allant puiser de nouvelles énergies », autant collectives que musicales. Ces énergies ont une source : la Messa di Gloria de Rossini, avec son Kyrie et son Gloria, ses choeurs et ses ténors, une oeuvre monumentale, redécouverte par Thierry Malandain. Son Noé est moi ns héros ou sauveur qu’un état de conscience. D’où une danse parfois chorale, sans renoncer aux beaux duos qu’on aime tant chez le directeur du Malandain Ballet Biarritz. D’où le corps de ballet comme personnageclé, se transformant en vague ou en passerelle, entouré de murs sur lesquels on sent les eaux monter, plus qu’on ne les voit. D’où une émotion partagée et toujoursravivée.


En 1998, la compagnie de Thierry Malandain, ancien danseur du Ballet de l’Opéra National de Paris, quitte sa résidence à l’esplanade de Saint-Étienne pour s’installer à la gare du Midi de Biarritz, où l’état et la ville lui confient la direction d’un centre chorégraphique national dédié au langage classique. Depuis, Thierry Malandain et sa troupe engrangent les succès et prix nationaux et internationaux, de Paris à Moscou, de Berlin à La Havane, avec des pièces souvent burlesques (l’immense succès de son Cendrillon !) ou philosophiques (La Belle et la Bête).


Noé Création 2017 Pièce pour 22 danseurs Chorégraphie Thierry Malandain Musique Gioacchino Rossini Messa di Gloria Décor et costumes Jorge Gallandro Conception lumières Francis Mannaert Réalisation costumes Véronique Murat Conception décor Frédéric Vadé Coproduction Chaillot - Théâtre National de la danse (Paris), Opéra de Saint-Étienne, Donostia Kultura - Teatro Victoria Eugenia de Donostia / San Sebastián - Ballet T, Centre Chorégraphique National Malandain Ballet Biarritz Partenaires Opéra de Reims, Théâtre de Gascogne - le Pôle, Theater Bonn (Allemagne), Forum am Schlosspark - Ludwigsburg (Allemagne)



Imprimer




THÉÂTRE
PAVILLON NOIR

JEUDI
31 JANVIER 2019

20H

VENDREDI
01 FÉVRIER 2019

20H

DURÉE 1H10

CAT. A : DE 10 € À 25 €



ACCESSIBILITÉ