accueil > pavillon noir > résidences
Page précédente|Page suivante

© Ohk, Sanghoon
media/pavillon_noir/13_14_spectacle_macadam.jpg

Artiste en résidence en novembre 2013.
et présentera son spectacle Macadam Instinct scène numérique

jeudi 07 et vendredi 08 novembre 2013.



Yann Lheureux débute sa carrière de danseur en 1986, en créant des spectacles de rue de danse hip hop. Il obtient en 1987 et 1988, le Premier prix international solo (Turin et Béthune) lors des Rencontres Chorégraphiques de la Fédération Française de Danse. De 1990 à 1994, il travaille dans les compagnies Monbin Danse, Sylvie Deluz, Myriam Dooge, Didier Théron. En 1994, la Compagnie Yann Lheureux est créée à Montpellier. De 1995 à 1998, il collabore aux projets de Philippe Saire, Hervé Diasnas et lors de performances, il danse avec Mark Tompkins, Emmanuel Grivet, Urs Stauffer, Vera Mantero, Thierry Baë, Mathilde Monnier, Julyen Hamilton, Barre Philips… En juin 2003, la Compagnie investit l’Atelier à Montpellier : un lieu de création, de diffusion chorégraphique, de recherche et d’enseignement. Cette implantation amorce sa structuration ainsi que le questionnement artistique de Yann Lheureux concernant les croisements d’écriture et la notion de territoire. Un thème qui sera dès lors décliné sous différentes formes et dans toutes ses créations. Depuis, il a conçu et porté au public de nombreuses pièces, tant en France qu’à l’étranger, parmi lesquelles Fragments Intimes (2006), Voisins Voisines (2007), J’embrasse pas (2007), Manifestement (2009), Reach our soul (2010), Instinct (2010), Macadam Instinct (2012). Diplômé en Body Mind Centering (Amberst / USA), Yann Lheureux intervient en tant que formateur et dirige des stages auprès de nombreux publics, en France et à l’étranger.






Macadam Instinct scène numérique est comme un long ruban qui déroule ses boucles à l’infini à travers la planète. À chaque pays ses interprètes, à chaque territoire sa culture chorégraphique. Ici à Aix et simultanément à Johannesburg, Yann Lheureux fait danser deux groupes de sept danseurs pour qu’ils tentent ensemble un même mouvement : « le devenir animal ». Ou comment franchir les continents à l’heure du tout virtuel, de la dématérialisation, pour revenir à l’organique, à l’animal, aux origines… Bref, à l’instinct. Les corps à la plasticité malléable, merveilles de fluidité, s’élancent dans cette quête puis se courbent peu à peu jusqu’à retrouver la terre. Un flux d’énergie déboule sur le plateau, une course effrénée réunit le groupe ou le disloque ; essaim tantôt compact tantôt fragmenté. Parfois des singularités s’échappent du mouvement continu,le temps d’une pause, puis la course reprend ses droits, bourdonnante. Flux et reflux hypnotique. La partition donne à la pièce chorale une résonance magnétique : même à terre, l’animal se relève.



Imprimer



THÉÂTRE
PAVILLON NOIR

Jeudi 
07 novembre 2013
20h30

Vendredi
08 novembre 2013
20h30



Cat. B :
20 € / 16 € / 12 € / 10 € / 8 €

Durée 1h