accueil > pavillon noir > résidences
Page précédente|Page suivante

© Pierre Canitrot
media/pavillon_noir/13_14_spectacle_shake_it_out.jpg

Artiste en résidence en février 2014.
et présentera son spectacle Shake it out

jeudi 20 et vendredi 21 février 2014.



Christian Ubl est né en 1972 en Autriche (Vienne). Il aborde la danse à travers un parcours très éclectique, comprenant le patinage artistique et les danses latino-sportives dont il remporte de nombreux prix internationaux. À partir de 1993, il s’intéresse à la danse contemporaine et suit des stages en Europe et aux États-Unis. En 1997, il intègre Coline à Istres pour deux ans : il rencontre Luc Trembley, Robert Seyfried, Serge Ricci, Mirjam Berns, Fabrice Ramalingom, Hélène Cathala, Françoise Murcia. À l’issue de cette formation, il poursuit son parcours d´interprète auprès de Robert Seyfried et Abou Lagraa. À partir de 2000, il participe aux pièces de Michel Kelemenis : L’Atlantide (2000), 3 poèmes inédits (2001), Cadenza (2002), Besame mucho (2004), Pasodoble (2007), Aléa et Disgrâce (2009). Puis il est choisi par Les Carnets Bagouet pour danser Meublé sommairement de Dominique Bagouet. En 2001, il est interprète pour Christiane Blaise, Daniel Dobbels et Delphine Gaud. À partir de 2003, il danse avec Thomas Lebrun La Trève (2004), What you want ? (2006), Switch (2007) et interprète une reprise de rôle pour la Cie Linga à Lausanne et l’Irland Dance Theater à Dublin. En 2005, il prend la direction artistique de CUBe et signe May you live in interesting Times (2005), ErsatZtrip (2006), Klap! Klap! (2008), Black Soul et I’m from Austria like Wolfi ! (2010), La Semeuse (2011). En 2012, il crée whiteSpace, entame une nouvelle collaboration avec David Wampach pour les créations Cassette, Sacre et Tour et se joint à Thomas Lebrun, directeur du CCN de Tours, pour la création de La Jeune fille et la Mort.






Dans La Semeuse d’après Fabrice Melquiot, Christian Ubl dansait avec Céline Romand le roman-photo d’une relation amoureuse, liant le corps et le texte avec une bonne dose d’humour et un vrai sens de la légèreté. Comme un faux duo, blackSoul et whiteSpace formaient une pièce en deux mouvements sur le rapport de l’homme à l’éternité, à la chorégraphie parfaitement dosée, ordonnée et structurée. Avec Shake it out, Christian Ubl questionne les notions d’identité européenne, de tradition, d’appartenance, de transmission qui lui tiennent à coeur : « Je suis de plus en plus partagé, tiraillé entre mon identité autrichienne et mon identité adoptive »… Plateau nu, tapis blanc, forêt de drapeaux à valeur de signal ou de marque, lumières tranchantes, costumes décalés ou d’inspirations folkloriques, espaces sonores abstraits sont quelques-uns des éléments fondateurs de cette pièce en trois mouvements pour cinq danseurs, un compositeur, un batteur. Christian Ubl crée un corpus à la fois poétique, utopique et artistique, chargé d’empreintes personnelles, nourri de mouvements traditionnels et modernes librement revisités, répétitifs, de reverses, de loops. Son nouvel opus met en lumière et en perspective le corps glorieux, le corps propagande, le corps symbole, mais aussi le corps en ruine, le corps en révolte, le corps neutre, national, patriotique… Entre tensions et frictions, vagues, vibrations et pulsations.



Imprimer

THÉÂTRE
PAVILLON NOIR

Jeudi 
20 février 2014
20h30

Vendredi
21 février 2014
20h30



Cat. B :
20 € / 16 € / 12 € / 10 € / 8 €

Durée 1h