accueil > pavillon noir > résidences
Page précédente|Page suivante

© Cécile Ranc Martini / © DR / © Juan Diego Castillo Ramírez
media/pavillon_noir/17_18_TITRE_Josette_Baiz.jpg

Avec sa nouvelle création, Josette Baïz propose à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre des pièces autour du thème de l’amour. Formée par Odile Duboc, Josette Baïz enseigne la danse contemporaine depuis 1978 à Aix-en-Provence.
En 1982, alors danseuse chez Jean-Claude Gallotta, elle remporte le 1er Prix du 14ème Concours Internatio-nal de Chorégraphie de Bagnolet ainsi que ceux du Public et du Ministère de la Culture. Elle fonde alors sa première compagnie La Place Blanche et crée, depuis lors, plus de 40 spectacles. En 1992, elle forme le Groupe Grenade avec une trentaine de jeunes danseurs. Lorsqu’en 1998, certains d’entre eux atteignent leur majorité, elle décide de les professionnaliser et fonde autour d’eux la Compagnie Grenade, aujourd’hui composée d’une soixantaine de danseurs.
Josette Baïz présentera sa création, Amor, du 07 au 09 octobre 2017 au Théâtre du Pavillon Noir.





Ces deux artistes au style très affirmé ont un objectif commun : embrasser l’Espagne à travers toutes ses danses. Danseur et chorégraphe, Antonio Pérez est né à Madrid. Sa carrière artistique l’emmène du Ballet National d’Espagne aux plus grandes compagnies du pays. Lauréat de prix prestigieux en chorégraphie, il est aussi élu « meilleur danseur » au Certamen de Danza Española y Flamenco de Madrid. David Sánchez fait ses classes au Conservatoire Royal de Danse « Mariemma ». Il intègre le Ballet National d’Espagne en 1999. Danseur étoile dans les plus grandes compagnies de Danza Española et artiste invité lors de galas d’étoiles, il partage la scène avec les artistes les plus reconnus de la scène nationale et internationale.
Antonio Pérez & David Sánchez présenteront leur création, Distancias paralelaS, les 25 et 26 mai 2018 au Théâtre du Pavillon Noir.





Álvaro Restrepo débute la danse à 24 ans et en découvre rapidement la force pédagogique. Il part étudier à New York auprès de Jennifer Muller, Martha Graham, Merce Cunningham et le sud-coréen Cho Kyoo Hyun, puis poursuit une carrière de danseur et de chorégraphe à travers le monde avec son projet personnel « Athanor Danza ». En 1997, il fonde à Carthagène des Indes avec Marie-France Delieuvin, ce qu’il considère comme son œuvre la plus importante : El Colegio del Cuerpo (eCdC). Après vingt ans de travail avec plus de 8000 enfants issus des quartiers défavorisés de Carthagène, eCdC devient le premier Centre-pilote national d’éducation pour la paix à travers l’art. Il abrite également la Compañía Cuerpo de Indias, compo-sée principalement de danseurs formés à eCdC depuis l’enfance.
Álvaro Restrepo sera en résidence avec sa compagnie en octobre 2017. Ils effectueront un travail de sen-sibilisation et animeront des ateliers avec des collégiens et lycéens d’Aix-en-Provence qui participeront au spectacle Negra / Anger qui sera présenté au Théâtre du Pavillon Noir les 13 et 14 octobre 2017.




Imprimer