accueil > pavillon noir > résidences
Page précédente|Page suivante

© DR / © Bettina Stöss
media/pavillon_noir/18_19_residences_artistes_aouni_fr.jpg

Danseur, chorégraphe et plasticien né au Liban, Walid Aouni fait ses débuts en tant que scénographe dans la troupe de Maurice Béjart avec qui il découvrira l’Égypte. En 1980, il fonde à Bruxelles la troupe de danse-théâtre Tanit et en 1993 la première compagnie de danse-théâtre moderne de l’Opéra du Caire. Il a par ailleurs signé la chorégraphie de plusieurs opéras, réalisé des films, des installations, et publié plusieurs ouvrages. Il a collaboré avec des artistes de renom comme Youssef Chahine, Jocelyne Saab, Jacques Lassalle, Jean-Michel Jarre... Il a reçu les plus hautes distinctions dont la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres.

Défenseur de la danse contemporaine au sein du monde arabe, Walid Aouni présentera sa création Larmes Hadid avec les danseurs de l’Opéra du Caire les 28 et 29 mars 2019 au Théâtre du Pavillon Noir.






Anna Huber se forme à Zurich et travaille notamment avec les chorégraphes Jo Fabian et Helena Waldman. En 1989, elle s’établit à Berlin. Ses vingt-six créations depuis 1993 incluent des solos, des collaborations avec des chorégraphes internationaux comme Lin Yuang Shang, des pièces de groupe et des projets interdisciplinaires et in situ. Elle a reçu de nombreux prix notamment le Prix de Chorégraphie et Danse Suisse 2010, le prestigieux Hans-Reinhard Ring 2002 et la distinction de la Société Mary Wigman. Elle travaille à la lisière entre danse et arts plastiques, réunissant l’intensité de la danse et l’abstraction de l’art contemporain.

Anna Huber présentera unsichtbarst au Grand Studio du Pavillon Noir les 16 et 17 avril 2019, une pièce dont le succès ne tarit pas depuis sa création il y a maintenant vingt ans.

 



Imprimer