accueil > pavillon noir > résidences
Page précédente|Page suivante

© Pierre Canitrot
media/pavillon_noir/titre-association-cube.jpg

Né en 1972 à Vienne en Autriche, Christian Ubl aborde la danse à travers un parcours très éclectique comprenant le patinage artistique et les danses latines sportives. En 1997, il intègre la Compagnie d’insertion professionnelle Coline à Istres. Depuis 1999, il est interprète pour Robert Seyfried, Abou Lagraa, Michel Kelemenis, Christiane Blaise, Daniel Dobbels, Delphine Gaud, Thomas Lebrun, la compagnie Linga en Suisse et le Dance Theatre of Ireland à Dublin. Il a également été choisi en 2000 pour danser la reprise de Meublé sommairement de Dominique Bagouet, remontée par Fabrice Ramalingom. En 2001, il fonde sa propre compagnie, CUBe, et crée Je commence à voir clair… Suivront Format A3 (2003), May You Live in Interesting Times (2005), ErsatZtrip (2006), KLAP KLAP (2008).


black soul est le premier volet d’un diptyque dont le second s’appelle white space. Le noir d’un côté, le blanc de l’autre, ces deux couleurs ensemble convoquées par Christian Ubl, interprète et chorégraphe, autour d’un objet troublant entre tous, l’âme. Tel est le point de départ d’une exploration qualifiée par son auteur d’« autobio-choré-graphique ». De cette âme, Ubl nous dit qu’elle ne s’explique pas, qu’en ces temps de crise et de matérialisme, elle pourrait être un recours, sinon un secours, qu’elle ressemble au souffle qui nous anime. Il dit aussi qu’elle pourrait signifier l’artiste et sa présence, qu’elle est ce qui reconstitue l’homme et sa relation à autrui, qu’elle est prisonnière à l’intérieur de la cage du corps... Où l’on devine derrière les mots et les hypothèses qu’il est à la fois question d’apparition et de disparition, d’introspection et de délivrance. Mais, Christian Ubl préfèrerait de loin ne rien dire, ni des contours de cette âme qui le préoccupe, ni des formes aléatoires qu’elle pourrait prendre, ni du corps de l’interprète qu’il imagine enveloppé dans une sorte de filet noir, ni de l’installation sur le plateau de mobiles en mouvement perpétuel imaginée par le sculpteur grenoblois Émile Genoud pour black soul. Ne poussons pas le pied davantage. Admettons ici simplement qu’on n’en puisse guère savoir davantage.


Création 2009 Solo / Duo Chorégraphie et conception Christian Ubl assisté de Pierre Canitrot Musique Nape Installation Émile Genoud Lumières Jean-Bastien Nehr Costumes Pierre Canitrot


Production CUBe association Coproduction Ballet Preljocaj (Aix-en-Provence), Le Pacifique x CDC - Grenoble (Centre de Développement Chorégraphique), Kelemenis & cie (Marseile) Coréalisation Théâtre l’Étoile du Nord (Paris)


Résidence l’Arsenic (Lausanne), Théâtre Étoile du Nord (Paris), Le Pacifique x CDC - Grenoble, Pavillon Noir (Aix-en-Provence), Les Anciennes Cuisines - Hôpital psychiatrique de Ville Evrard (Neuilly-sur-Marne)


Soutien DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre de l’aide à la création, Ville d’Istres, Conseil Régional PACA, Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Forum Autrichien (Paris), Mairie de Paris


Imprimer

ARTISTE EN RÉSIDENCE
AU PAVILLON NOIR
EN FÉVRIER 2010
 
 
CRÉATION :
 
JEUDI
25 FÉVRIER 2010
19H30

VENDREDI
26 FÉVRIER 2010
19H30

CAT C : 8 / 5 / 5 euros
30MN