accueil > action culturelle > en milieu scolaire
Page précédente|Page suivante

© JC Carbonne
media/actions_culturelles/titre-projets-conduits-07-08.jpg

------------------ PROJETS MENÉS DANS LE PRIMAIRE ------------------



ECOLE MATERNELLE SEXTIUS (AIX-EN-PROVENCE)


- Premier moment des actions imaginées par l’équipe pédagogique de l’école Maternelle Sextius et le Ballet Preljocaj, le G.U.I.D. investissait la cour de récréation à la rentrée.

- En octobre, le Pavillon Noir ouvrait ses portes aux élèves : visite du bâtiment, répétition de Roméo et Juliette.

- En décembre, les écoliers des moyenne et grande sections assistaient à la représentation de Yan Giraldou, Coloriage, ainsi qu’à sa nouvelle pièce présentée dans le cadre des Affluents en février 2008. Autour de l’univers de ces créations s’articulait un atelier de pratique artistique dans un des studios du Pavillon Noir.



CONTES ET RÊVES


« Contes et Rêves » est un projet mené en partenariat avec la municipalité d’Aix-en-Provence et le Ministère de l’Éducation Nationale. Il reposait sur la participation active de douze classes d’établissements scolaires de la ville (CE2, CM1, CM2) autour du thème du spectacle Manuel du Merveilleux (W-A°) de Système Castafiore. Après un premier temps initiatique de découverte du Ballet Preljocaj (visite du Pavillon Noir, observation de danseurs en répétitions), les écoliers bénéficiaient d’ateliers. Le découpage chronologique permettait d’interroger cette bascule continue entre l’état de spectateur de la danse et celui de praticien : comment la pratique chorégraphique nourrit l’acuité du regard des élèves et comment le fait de voir une œuvre chorégraphique nourrit en retour la pratique??




------------------ PROJETS MENÉS DANS LE SECONDAIRE ------------------



LYCÉE CÉZANNE OPTION DANSE (AIX-EN-PROVENCE)


Partenaire principal du Lycée Cézanne depuis 2001, le Ballet Preljocaj et l’équipe pédagogique du lycée poursuivaient leur aventure collective en mettant l’accent sur la classe de seconde de l’option danse.

La visite du Pavillon Noir ouvrait le parcours de ces lycéens. lls assistaient, à cette occasion, à une répétition du Ballet Preljocaj et visionnaient des vidéos d’extraits du répertoire et de la saison.

David Colas, artiste hip-hop, en résidence de création au Pavillon Noir, animait un atelier pédagogique. Les élèves avaient en amont découvert sa pièce, In Art Mony, dans le cadre d’un Goûter-danse. Tous les lycéens de l’option danse assistaient également aux représentations de Larmes blanches, Noces et Roméo et Juliette d’Angelin Preljocaj, et de Phébus et Borée de Karine Pontiès.


La collaboration entre le Lycée Cézanne et le Ballet Preljocaj reprennait dès le mois de janvier, avec notamment l’intervention de Michel Archimbaud sur le "classicisme et modernité en danse", à l'occasion des représentations de Roméo et Juliette d’Angelin Preljocaj, et se poursuivait jusqu’à la fin de la saison.



LYCÉE VAUVENARGUES (AIX-EN-PROVENCE)


- En septembre, les élèves du Lycée Vauvenargues voyaient le G.U.I.D. arpenter leur cour de récréation.

- En octobre, le Ballet Preljocaj accueillait, à son tour, les élèves pour l’Apéro-danse de David Colas et une visite complète du Pavillon Noir, qui inclura une répétition de Roméo et Juliette en studio.

- En novembre, Angelin Preljocaj était reçu au Cloître du Lycée Vauvenargues pour une conférence publique sur son parcours, ses rencontres et sa place dans le paysage chorégraphique contemporain. Les élèves vennaient à nouveau au Théâtre du Pavillon Noir à l’occasion de la pièce Un trait d’union, d’Angelin Preljocaj, avec les danseurs étoiles du Ballet de l’Opéra national de Paris.

- Enfin, en décembre, suite à un nouvel échange dans le cadre d’un atelier sur « la mise en valeur du croisement des disciplines » et sur les différentes versions de Roméo et Juliette qui jalonnent l’histoire de l’Art, les élèves assistaient à Roméo et Juliette d’Angelin Preljocaj.


Ces premiers temps forts ne constitaient que l’amorce d'un projet qui se poursuivait dès le mois de janvier et ce, jusqu’à la fin de la saison.



LYCÉE JOLIOT CURIE (AUBAGNE)


- Comme une sorte de figure imposée, le G.U.I.D. inaugurait le partenariat entre le Ballet Preljocaj et le Lycée Joliot Curie en octobre. Les élèves découvraient ensuite les pièces Larmes blanches, Noces d’Angelin
Preljocaj et participaient à des ateliers pédagogiques : une séance en amont du spectacle, une autre programmée juste après.



LYCÉE MADELEINE FOURCADE (GARDANNE)


- La collaboration pédagogique entre le Lycée Fourcade et le Ballet Preljocaj débutait en octobre par l’intervention du G.U.I.D.

- Elle poursuivait en décembre par des ateliers de pratique artistique autour de Roméo et Juliette, que les lycéens voyaient ensuite au Grand Théâtre de Provence.



UNSS DANSE


Le Ballet Preljocaj accueillait des lycées affiliés à l’UNSS danse (Union Nationale du Sport Scolaire) des Bouches-du-Rhône le mercredi 2 avril 2008 au Pavillon Noir. Le matin, plus d’une centaine d’élèves et d’enseignants investissaient les quatre studios pour des ateliers de pratique artistique. L’après-midi était dédiée à la présentation de ces différents « laboratoires? » mais également du travail effectué tout au long de l’année par l’équipe pédagogique de l’UNSS.



CELUI QUI NE CONNAÏT PAS LA PEUR | LES JEUNES EN CRÉATION


Ce spectacle était issu du travail réalisé lors des ateliers artistiques avec le Ballet Preljocaj, le Berliner Philharmoniker et Seconde Nature.

Production entièrement créée et interprétée par de jeunes collégiens et lycéens âgés de 13 à 18 ans. Ils exprimaient en musique et en mouvement les parallèles que leur inspiraient les thèmes de Siegfried en y croisant leur propre expérience.


Imprimer