accueil > action culturelle > enseignement supérieur
Page précédente|Page suivante

© Jean-Claude Carbonne
media/actions_culturelles/2012_2013_titre_oubli.jpg

IUT Métiers du Livre, Aix-en-Provence
70 étudiants, octobre 2012 - janvier 2013

La création 2012 d’Angelin Preljocaj Ce que j’appelle oubli d’après le texte éponyme de Laurent Mauvignier constitue l’occasion de ce rapprochement inédit avec les enseignants et les étudiants de cette formation aux Métiers du livre.

Un projet est ainsi mis en œuvre depuis le mois d’octobre 2012 : les étudiants de licence 2 et 3 travaillent avec leurs enseignants sur l’œuvre de l’écrivain et ce texte en particulier sur plusieurs séances de cours, avant de visiter le Pavillon Noir et d’assister aux répétitions de la pièce par les danseurs du Ballet, guidés par l’assistant du chorégraphe. Une lecture vidéodanse leur permet de situer cette pièce dans le contexte de l’œuvre d’Angelin Preljocaj et en particulier de ses créations basées sur des textes littéraires (Pascal Quignard, Jean Genet). Les étudiants assistent ensuite à la rencontre publique entre le chorégraphe et l’écrivain organisée par les Écritures croisées à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence, avant de découvrir la pièce au Pavillon Noir et de poursuivre leurs réflexions par la Journée d’études Danse et Littérature proposée en partenariat avec Aix-Marseille Universités.


THÉÂTRE DES ATELIERS, Aix-en-Provence
10 étudiants, janvier-février 2012

Depuis plus de 10 ans, le Ballet Preljocaj accompagne chacune des promotions de comédiens en formation professionnelle de la compagnie d’entraînement du Théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence, en leur proposant d’élargir leur pratique théâtrale par une approche chorégraphique.

Cette année, les comédiens travaillent autour de la création 2012 d’Angelin Preljocaj Ce que j’appelle oubli, d’après le texte de Laurent Mauvignier. Après avoir élaboré leurs propres propositions en petits groupes à partir d’une lettre de mission proposée par le Ballet Preljocaj, les comédiens découvrent l’œuvre d’Angelin Preljocaj au Pavillon Noir. Un atelier mené sur deux jours permet ensuite de mettre ces apports en mouvement, de mettre leurs réflexions en pratique. Ce travail est présenté en atelier ouvert au Pavillon Noir vendredi 1er février 2013 à 18h30.


LYCÉE CÉZANNE – classes préparatoires littéraires, Aix-en-Provence


Le lien avec les deux niveaux de classes préparatoires littéraires du Lycée Cézanne se développe dorénavant de manière suivie sur deux années, de manière à permettre aux étudiants une échappée vers l’univers artistique chorégraphique dans leurs programmes denses d’Hypokhâgne puis de Khâgne, afin de favoriser une progression dans leurs découvertes et réflexions. En Hypokhâgne, les étudiants découvrent ainsi le Pavillon Noir à l’occasion d’une visite, assistent à Peau d’Âne d’Emilio Calcagno et rencontrent le chorégraphe. Le programme de Khâgne se construit autour de la pièce Ce que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj.



Imprimer