accueil > action culturelle > enseignement supérieur
Page précédente|Page suivante

© JC Carbonne
media/pavillon_noir/titre2_formationpro.jpg

Des programmes de formation expérimentaux de haut niveau dans lesquels l’irruption de la danse contemporaine permet à des publics étudiants et professionnels de découvrir et de ressourcer leurs capacités d’innovation, en transposant dans leurs propres domaines des expériences créatives menées avec des artistes chorégraphiques.




25 étudiants américains, français et indiens du MGIM (Master of Global Innovation Management, en partenariat avec North Carolina University)
De septembre à décembre 2015


Depuis 2007, ce projet offre à des promotions internationales d’étudiants travaillant sur le management de l’innovation, la possibilité de développer leurs compétences en transposant dans le monde de l'entreprise leur découverte par la réflexion et la pratique des processus de création en danse contemporaine.

- Les étudiants ont découvert le Ballet Preljocaj lors d’une visite du Pavillon Noir,

- ils ont pu, à travers une série de 6 ateliers animés par des artistes invités dans le cadre de la programmation du Pavillon Noir (Islam El Shafey, Cristina Rizzo) ainsi que par une interprète du Ballet Preljocaj (Emma Gustafsson), appréhender la diversité des processus de création chorégraphique, s’initier et s’essayer aux possibilités de composition,

- un atelier parallèle avec Dany Lévêque, choréologue au Ballet Preljocaj leur a permis de découvrir la notation chorégraphique et son lien à la création dans le travail d’Angelin Preljocaj.

- La venue des étudiants à 4 spectacles programmés au Pavillon Noir (Spectral Evidence, La Stravaganza d’Angelin Preljocaj, Logos de Islam El Shafey, Boleroeffect de Cristina Rizzo, Indiamore de Chassol) leur a permis de saisir la diversité des esthétiques à l’œuvre.

- Ils ont travaillé en petits groupes pour concevoir des performances afin de présenter à l’IAE ce que leur a apporté ce module dans le cadre de leur formation et mettre en commun leurs réflexions.

Un dispositif de monitoring pour évaluer l’impact de ce projet à long terme dans la vie professionnelle des étudiants des promotions précédentes est en cours de mise en place, mené par les enseignants-chercheurs de l’IAE en lien avec les référents pédagogiques du Ballet Preljocaj.




PROGRAMME PILOTE EAC (Education Artistique et Culturelle) DAN
SE 


Dans le cadre de ce programme, des artistes du Ballet Preljocaj interviennent dans la formation initiale des futurs enseignants du primaire comme du secondaire, toutes disciplines confondues, de manière à les former à l’intégration de projets d’Education Artistique et Culturelle dans leurs enseignements.


Le programme est piloté conjointement par les formateurs et enseignants-chercheurs de l’ESPE avec les artistes intervenants et pédagogues du Ballet Preljocaj. Il est évolutif, d’un module de sensibilisation en Master 1 à un parcours « recherche » en Master 2.


En cette première année, le cœur du projet concerne les étudiants lauréats du concours d’enseignement, en parallèle de leur année de stage en établissement scolaire.

Une immersion au contact d’artistes en création leur est proposée pour appréhender toutes les dimensions d’une compagnie internationale de création et de répertoire, s’imprégner de l’énergie d’un lieu de création accueillant des artistes chorégraphiques d’univers artistiques et d’origines culturelles et géographiques variées, rencontrer des professionnels spécialisés dans différents domaines ; expérimenter dans le cadre d’ateliers animés par des artistes du Ballet Preljocaj des processus de création chorégraphique autour du répertoire de la compagnie.


La première promotion de 23 étudiants a tout d’abord travaillé sur l’axe de la création :

- Après avoir assisté au spectacle Retour à Berratham, création 2015 d’Angelin Preljocaj,

- ils ont visité le Pavillon Noir et rencontré Angelin Preljocaj pour échanger avec lui sur son travail,

- ils ont ensuite vécu 4 ateliers de création menés par des membres de l’équipe artistique et pédagogique du Ballet, pour suivre le processus de création de l’œuvre chorégraphique à partir du texte de Laurent Mauvignier, 

- le résultat de leur travail a été présenté en public.


Un deuxième module s’est articulé autour de la dimension du Ballet Preljocaj en tant que compagnie de répertoire :

- les étudiants ont pu aborder le processus de reprise de la pièce Roméo et Juliette en observant les répétitions des danseurs,

- ils ont rencontré la choréologue du Ballet pour découvrir l’origine et le fonctionnement du système de notation Benesh,

- une nouvelle série de 4 ateliers de pratique avec une ancienne interprète du Ballet leur a permis d’apprendre des phrases chorégraphiques de la pièce,

- ils ont visité le plateau scénique et découvert le montage du décor de la pièce avec le Directeur technique du Ballet Preljocaj,

- avant d’assister à la représentation du spectacle au Grand Théâtre de Provence.


Ce parcours articule en continu la pratique artistique, la pédagogie et la recherche : les étudiants sont suivis individuellement par les artistes intervenants du Ballet et formateurs de l’ESPE pour intégrer dès le début de leur expérience une réflexion sur leurs possibilités d’en transposer les bénéfices dans leurs activités d’enseignement.

Les étudiants sont invités à mettre en œuvre ces acquis lors de leur stage en établissement afin de réaliser une expérimentation de type EAC pour leurs élèves, et de produire un mémoire de recherche qui sera le produit de ces allers-retours continus entre l’expérience vécue avec les artistes du Ballet et leurs activités d’enseignement sur le terrain.



20 collaborateurs de la Direction du Design du Groupe Renault, juillet 2015 et avril-mai 2016


Depuis 2014, le Ballet Preljocaj entreprend une collaboration suivie avec la Renault Design Academy, dans le cadre de ses programmes qui consistent à exposer des équipes de collaborateurs du design du groupe Renault à des expériences et des rencontres artistiques d’une grande diversité, dans l’objectif de ressourcer leur regard et de stimuler leur créativité.

À travers la mise en place d’ateliers de recherche chorégraphiques en petits groupes, des designers, des modeleurs physiques et numériques et l’ensemble des métiers du design se retrouvent en immersion dans l’espace du studio avec des artistes intervenants du Ballet Preljocaj. Les mises en situations de ces ateliers sont inspirées du répertoire d’Angelin Preljocaj, notamment de Empty moves (parts I, II & III) et de la création présentée en Avignon en 2015, Retour à Berratham. Hors de leurs locaux et pratiques quotidiennes, ils approfondissent ainsi leurs potentiels créatifs, engagés dans la recherche du mouvement, de l’appui et du contact.

Au-delà de cette découverte individuelle, ils peuvent expérimenter un processus de création collaborative différente de leurs habitudes, qui fait la part belle à la liberté autant qu'à la précision.

Dans le prolongement de ces ateliers, la découverte en vidéo de l'univers artistique du chorégraphe tout comme de l’architecture du lieu constituent de nouvelles opportunités de réflexion et d’inspiration. La rencontre avec une œuvre chorégraphique présentée dans le cadre de la programmation du Pavillon Noir vient naturellement clore le programme.

Sur la saison 2015/2016 sont organisées 2 sessions :

- 1 matinée d’atelier en juillet 2015 avec Guillaume Siard, ancien danseur et responsable de la pédagogie au Ballet Preljocaj, suivie d’une visite du Pavillon Noir et un échange autour du parcours artistique d’Angelin Preljocaj avant le spectacle Afro-Dites ! de Germaine et Patrick Acogny au Théâtre du Pavillon Noir ;

Après le succès de cette journée, en mai 2016 une session renforcée est organisée :

- 2 matinées sont dédiées aux ateliers autour de la pièce Retour à Berratham avec Emma Gustafsson, artiste interprète à la création, que les futurs participants ont découverte en tournée en avril 2016 à Rueil-Malmaison ;

- 2 après-midi consacrées respectivement à un temps de visite, une lecture vidéo-danse et une rencontre avec Dany Lévêque, choréologue au Ballet Preljocaj pour une approche en pratique de la notation chorégraphique Benesh ;

- et à la jonction de ces deux journées, la découverte de la création Dust  du chorégraphe berlinois Roderick George, ancien interprète de William Forsythe. 


Imprimer