accueil > action culturelle > associations - entreprises
Page précédente|Page suivante

© Jean-Claude Carbonne
media/actions_culturelles/2012_2013_titre_universite_populaire.jpg

L’Université Populaire du Pays d’Aix (UPPA), créée en 2007, est un projet associatif d’Éducation Populaire (cours, conférences, ateliers entièrement gratuits) ouverte à tous, non diplômante et indépendante.

Le projet des UP s'appuie sur une volonté de démocratisation de la culture en dispensant gratuitement un savoir au plus grand nombre. Le concept est dû au Danois Nikolaï Frederik Severin Grundtvig (1783-1872), pasteur luthérien puis évêque. Les universités populaires apparaissent en France dans le contexte particulier de l’Affaire Dreyfus, en opposant à la déraison des idées antisémites une réponse clairement humaniste.

Depuis le début des années 2000, elles connaissent un nouvel essor, notamment sous l’impulsion du philosophe Michel Onfray, fondateur de l’Université Populaire de Caen en 2002. L'université populaire, telle qu'imaginée par Michel Onfray, retient de l'université traditionnelle la qualité des informations transmises, le principe du cycle qui permet d'envisager une progression personnelle, la nécessité d'un contenu transmis en amont de tout débat. Elle garde du café philosophique l'ouverture à tous les publics, l'usage critique des savoirs, l'interactivité et la pratique du dialogue comme moyen d'accéder au contenu.

L’UPPA vise l’émancipation de chacun et de tous par le débat, l’échange des savoirs et la co-construction des savoirs, en offrant à chaque « upiste » la puissance d’agir dans un monde où chacun de nous devient auteur – acteur de la transformation sociale.

Le projet de partenariat entre l’Université Populaire du Pays d’Aix et le Ballet Preljocaj s’articule autour de la problématique de l’artiste, de l’art dans la transformation sociale, en s’appuyant notamment sur la création 2012 du Ballet Preljocaj, Ce que j’appelle oubli, pièce pour 6 danseurs et 1 comédien, librement inspirée du récit de l’écrivain Laurent Mauvignier.

Au programme :

Lundi 14 janvier 2013 à 16h30 : Visite guidée du Pavillon Noir

Lundi 14 janvier 2013 à 19h à la Cité du Livre : Sociologie de la Culture avec le sociologue Christian Maurel et la participation d’Angelin Preljocaj.

Mardi 15 janvier 2013 à 18h à la Cité du Livre : Rencontre entre Laurent Mauvignier et Angelin Preljocaj, dans le cadre des Écritures Croisées.

Samedi 19 janvier 2013 à 19h30 au Pavillon Noir : Ce que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj.

Mercredi 13 mars 2013 à 19h30 : La Stratégie de l’échec de Nabil Hemaïzia et Mathieu Desseigne, et discussion après le spectacle sur la question du déterminisme social.

Mercredi 15 mai 2013 à 20h30 : À louer de Peeping Tom.




Imprimer