accueil > action culturelle > associations - entreprises
Page précédente|Page suivante

© Jean-Claude Carbonne
media/diaporama/unidanses/titre_URAPEDA.jpg

40 personnes sourdes ou malentendantes, novembre-décembre 2013


Au sein de cette association œuvrent des professionnels de la surdité qui ont pour mission de permettre aux personnes sourdes et malentendantes scolarisées ou en âge de travailler de s'intégrer quels que soient leurs modes de communication, de maîtriser leur avenir (autonomie et épanouissement dans la société) et d’accéder à la citoyenneté (scolaire, sociale et professionnelle).


La collaboration entre l’URAPEDA et le Ballet Preljocaj s’est articulée autour de la programmation d’une représentation adaptée en langue des signes française par un comédien-interprète LSF de Ce que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj, pièce librement inspiré du récit de même nom écrit par Laurent Mauvignier. Pivot central de cette proposition chorégraphique, le texte de Laurent Mauvignier est doublement porté, avec force, par le comédien Laurent Cazanave et son pendant d’un soir, Vincent Bexiga, pour la version LSF ainsi que les six danseurs du Ballet Preljocaj.


Au programme :

- 1 visite guidée en LSF du Pavillon Noir pour 40 personnes sourdes ou malentendantes ;

- 1 spectacleCe que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj (représentation adaptée en langue des signes française par un comédien-interprète LSF) ;

- 1 rencontre avec Laurent Cazanave (comédien) et Vincent Bexiga (comédien interprète LSF).



Imprimer