accueil > action culturelle > coopération internationale
Page précédente|Page suivante

© DR / JC Carbonne
media/actions_culturelles/2012_2013_titre_projets_conduits.jpg

Depuis plusieurs années, le Ballet Preljocaj s’est engagé dans l’accompagnement des artistes africains en danse contemporaine en intervenant sur la formation du danseur en Afrique (École Internationale Irène Tassembédo au Burkina Faso, Festival Duo Solo à Saint Louis et École des Sables Germaine Acogny au Sénégal) et en recevant des artistes au Pavillon Noir.

Depuis 2012, il est soutenu par la Fondation d’Entreprise Total dans le cadre du projet « Pour une danse contemporaine africaine : résidences de création et programmation ». L’objectif de ce partenariat est de donner de la visibilité aux compagnies africaines à travers des résidences d’artistes et la programmation de spectacles. De retour dans leur pays à l’issue de cette expérience, les artistes continuent d’être soutenus par la Fondation.

Les chorégraphes accueillis au Pavillon Noir suivent les cours des danseurs du Ballet Preljocaj, participent aux répétitions des spectacles ou intègrent le Groupe Urbain d’Intervention Dansée et travaillent sur leur création qu’ils présentent au public sur le plateau du Théâtre.



AU BURKINA FASO

En février 2013, Guillaume Siard, responsable de la pédagogie au Ballet Preljocaj, est allé donner des ateliers de danse contemporaine autour du répertoire d’Angelin Preljocaj aux danseurs de l’ École Internationale de Danse (E.D.I.T.) d’Irène Tassembédo.



AU SÉNÉGAL

Le partenariat avec Alioune Diagne à Saint Louis se poursuit cette année avec une série d’ateliers de création qui sont dispensés aux danseurs en formation :
- du 15 au 24 avril 2013 par Guillaume Siard, responsable de la pédagogie au Ballet Preljocaj
- du 10 au 16 juin 2013 par Ardo Kha, danseur sénégalais choisi par Alioune Diagne et Guillaume Siard, qui poursuit ainsi le travail initié en avril en vue d'une présentation de ces danseurs pour l'ouverture du festival.

Le Ballet Preljocaj présente également un spectacle (Marché Noir, Duos des Anges, Duo Blanche Neige) durant le festival Duo Solo les 14 et 15 juin 2013. Les danseurs du Groupe Urbain d’Intervention Dansée (G.U.I.D.) se sont également produit dans trois établissements scolaires de Saint Louis du Sénégal.



AU PAVILLON NOIR
LES ARTISTES EN RÉSIDENCE



ALIOUNE DIAGNE (SÉNÉGAL)
En résidence en septembre 2012

Durant sa résidence au Pavillon Noir, Alioune Diagne a finalisé les lumières de sa création Banlieue, présentée en avant-première au Théâtre du Pavillon Noir, jeudi 20 septembre 2012, suivi d’une rencontre avec le public. La création a ensuite été présentée la biennale "Danse l'Afrique danse!" à Johannesburg.




MICHÈLE NKOMP NDJONGUI (CAMEROUN)
En résidence en octobre et novembre 2012

Durant sa résidence au Pavillon Noir, Michèle a suivit les cours quotidiens des danseurs du Ballet Preljocaj et les répétitions des « Nuits», création 2013 d’Angelin Preljocaj. Elle travaillera en parallèle sur son solo, La fille SOS, présenté au Théâtre du Pavillon Noir, mercredi 21 novembre 2012, suivi d’une rencontre avec le public.




ALY KAREMBÉ (MALI)
En résidence en janvier et février 2013

Durant sa résidence au Pavillon Noir, Aly Karembé a suivi les cours quotidiens des danseurs du Ballet Preljocaj et a travaillé sur la création Les sorciers, qui a été présentée au Théâtre du Pavillon Noir vendredi 08 février 2013. Il a également animé un stage de danse contemporaine africaine pour le public les 09 et 10 février 2013 dans un studio du Pavillon Noir.




SERGE SOMÉ (BURKINA FASO)
En résidence d’avril à juin 2013

À cette occasion, Serge Somé suivi les cours quotidiens des danseurs du Ballet Preljocaj et intégré le G.U.I.D. (Groupe Urbain d’Intervention Dansée) avec lequel il s’est produit dans la région PACA. Il a également animé des ateliers et travaillé sur sa prochaine création Atonkoun, Celui qui peut vaincre la mort, présentée au Théâtre du Pavillon Noir mercredi 19 juin 2013.





Imprimer